Pourquoi et comment

Le lombricompostage est une évolution du compostage, introduit en France au début des années 1980. La lombriculture consiste à vendre des vers de fumier ou à commercialiser leur sous-produit à savoir : le lombricompost. Appuyée par un important battage médiatique, la lombriculture a également bénéficié de tout un courant écologique visant simultanément à éliminer naturellement des déchets organiques et à produire des amendements agricoles biologiques. Mais elle n'est plus réservée aux structures agricoles et cette méthode s'impose désormais dans nos jardins et nos balcons. Cette technique utilisée pour dégrader les déchets de cuisine, si elle se généralisait, permettrait de recycler jusqu'à 30% des déchets ménagers!

Tibor commence à découper les caisses récupérées

Les avantages

Le lombricompostage est avantageux à plusieurs niveaux. En plus de la satisfaction de faire quelque chose de ses déchets, cela permet de réduire leur volume (moins 30% environ soit moins 300 kg/an par foyer). Et cela a plusieurs conséquences : moins de sacs poubelles à sortir de la cuisine, moins d'odeurs de fermentation dans la cuisine, baisse de la taxe d'ordures ménagères (si vous la payez au poids), et production d'un engrais naturel pour les plantes.

Les inconvénients

 Le lombricompost est un mini-écosystème fragile, il convient de le surveiller scrupuleusement et d'éviter certaines erreurs qui pourraient tuer les vers ou apporter des insectes nuisibles. Le lombricompostage produit deux types d'engrais, le lombricompost et le "thé de vers". Le lombricompost, de la consistance d'un terreau, est un complément nutritionnel favorisant la rétention d'eau. Stable et directement assimilable par les végétaux, il favorise l'enracinement et la croissance des végétaux en ajoutant des éléments nutritifs. Le "thé de vers", récupéré dans le fond du lombricomposteur, provient essentiellement de l'eau contenue dans les déchets de cuisine (environ 80% de leur masse) chargée des nutriments, minéraux et oligo-éléments assimilés lors del'écoulement dans le lombricompost. Cet engrais liquide ne doit pas être utilisé pur sur les végétaux, mais doit être dilué dans 10 parts d'eau pour une part de liquide. Les récoltes se font en moyenne tous les mois.

Après avoir préparé les 4 caisses nécessaires, Félicien et Guillaume se lancent dans la déco

L'installation

Une lombricompostière peut être placée à l'intérieur ou à l'extérieur. A l'extérieur, il est nécessaire de faire attention à l'isolation ; sous nos climats les gelées peuvent être mortelles pour les vers. A basses températures, ils se réfugient à l'intérieur du compost et survivront (du moins une partie) mais il serait dommage de perdre la moitié de vos précieux travailleurs pendant l'hiver. Les étapes sont les suivantes : Remplissez un seau avec des journaux coupés en morceaux ou mieux encore des cartons ondulés ou des cartons à œufs, qui ne sont pas chargés en encres. Remplissez le seau d'eau et laissez le carton s'imbiber Sortez le carton détrempé du seau et laissez partir le surplus d'eau en pressant légèrement. Placez le carton dans le fond de votre bac à lombricompost, il servira de refuge pour vos vers. Vous pouvez également rajouter quelques poignées de sciure de bois indigènes et non traités/peints, … Placez les vers par-dessus. Après le gîte, le couvert ! Apportez des aliments à vos vers. Attention, si vous n'avez pas assez de vers dès le départ, la matière va s'accumuler et de la pourriture risque d'apparaître. Il ne me reste qu'à vous souhaiter une bonne séance de bricolage pour le bac et une bonne récolte de lombricompost et de thé de vers. En résumé : 2 personnes = 500 gr de déchets organiques par jour = Bac de dimensions 60 x 60 x 30 cm = 250 gr de vers Les vers ne vont par s'attaquer directement aux déchets, ils préfèrent les matières en cours de décomposition (2 à 3 semaines). Ne vous tracassez donc pas s'ils ne mangent pas de suite. Surtout ne chargez pas de trop le bac au départ, laissez les vers s'habituer à leur nouveau milieu ! Ils commenceront à bien manger 2 à 3 semaines après l'installation. Si de la matière se décompose de trop sans être mangée, réduisez immédiatement vos apports ou arrêtez les. Des matières non attaquées produiront de mauvaises odeurs. Il vous restera ensuite (après 1 ou 2 mois) à trouver votre 'vitesse de croisière' en ce qui concerne les apports de matières organiques.

Peinture NF Environnement

L'humidité

 L'eau apportée lors du démarrage du processus avec les cartons mouillés, est généralement suffisante pour le reste du processus. L'eau qui s'évapore se condense sur les parois et retombe dans le bac. Si l'été est chaud et que votre lombricompost sèche, rectifiez l'humidification, mais très doucement avec un pulvérisateur. 

Le rapport carbone / azote

 Ce rapport n'est pas important pour les vers, mais pour la composition finale du compost. En général, les déchets organiques ménagers sont riches en azote. Rééquilibrez avec des matières carbonées, car si vous n'avez pas suffisamment de vers, vos matières organiques risquent de se transformer en une pâte gluante et malodorante. Petite rappel, les vers adorent le carton ondulé et les boîtes à œufs, découpés en petits morceaux. Ils s'y réfugient, s'y reproduisent et s'en régalent.

Toujours aussi concentrés sur la tâche

Le menu

Les vers de terre n'ont pas de dents, ne placez pas de matières trop dures telles que roses (tiges trop dures), os, broyat,... dans le lombricompost. Les vers n'apprécient pas non plus les déchets de viande et de produits laitiers. Par contre n'hésitez pas à leur apporter du marc de café, avec le filtre, les vers en frétillent de bonheur.

Source : http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2505_lombricompostage_dechets_alimentaires.php

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

15.08 | 14:12

Vous vous êtes très bien débrouiller durant cette année scolaires. Bravo! Bon courages pour la né prochaine représentait vous!!! On vous choisira!!!

...
18.12 | 15:44

c'est trop bien ce que vous faites

...
11.11 | 18:28

Merci Denis!

...
22.09 | 19:06
Vous aimez cette page